Le 24 août 2017, la Cour suprême indienne a rendu une décision ayant des conséquences potentiellement importantes pour le programme d’identification biométrique du pays (Aadhaar). La Cour constate qu’un droit à la vie privée fait partie des droits fondamentaux de la vie et de la liberté garanties dans la constitution indienne (art. 21).Il convient de souligner qu’au début de cette année, en mai 2017, les données personnelles de plus de 130 millions de citoyens indiens ont été divulguées sur Internet, causant de grandes inquiétudes concernant la cybersécurité dans le pays.

Plus d’informations peuvent être trouvées via les liens suivants : RFI  CNN