Le 6 septembre 2018, la Cour suprême de l’Inde a annulé une loi de l’ère coloniale érigeant en infraction le sexe consensuel entre personne de meme sexe. La décision historique de cinq juges de la Cour suprême d’abroger la loi et de légaliser les relations homosexuelles entre adultes consentants constate l’inconstitutionnalité partielle de l’article 377 de la CIP, loi archaïque imposée durant la domination britannique qui sanctionnait les rapports «contre nature» avec une peine d’emprisonnement à perpétuité. La Cour était composée de cinq juges, Chief Justice Dipak Misra et Fali Nariman, A. Khanwilkar, D. Chandrachud et Indu Malhotra. La Cour suprême a partiellement annulé l’article 377, dans la mesure où elle punit les relations sexuelles entre adultes consentants dans les relations entre personnes de même sexe. La Cour suprême a donc annulé le verdict de Suresh Kaushik de 2016, qui avait infirmé la décision de la Cour suprême de Delhi de dépénaliser le sexe dans ce type de relations.

Pour plus d’informations, voir : CNN  New York Times Indian Express