L’Assemblée nationale vient de voter en lecture définitive une nouvelle loi renforçant la lutte contre la prostitution. Conformément à la nouvelle loi, la violation de l’interdiction de l’achat d’actes sexuels pourra valoir au client une contravention de 1.500 euros (jusqu’à 3.750 euros en cas de récidive) et l’obligation de suivre un stage de sensibilisation aux conditions et conséquences de la prostitution. Le délit de racolage passif, institué en 2003 par le ministre de l’Intérieur d’alors, Nicolas Sarkozy, est supprimé par la nouvelle loi. Le texte prévoit enfin la création d’un parcours de sortie de la prostitution avec des mesures d’accompagnement social ainsi qu’un titre de séjour de six mois pour les prostituées étrangères engagées dans ce parcours. Un fonds sera abondé à cette fin à hauteur de 4,8 millions d’euros par an.

Pour plus d’informations, consultez les liens ci-après: Public Sénat Assemblée nationale