Marie-Claire Ponthoreau, Economica, 2021

Résumé de l’ouvrage :

De manière traditionnelle, le « droit constitutionnel comparé » propose de confronter, selon une méthodologie spécifique, des expériences constitutionnelles diverses. Différemment, cet ouvrage ne propose pas une méthode, mais plusieurs méthodes adaptées aux objets étudiés et aux finalités de la comparaison. Ce livre se prononce pour un comparatisme pluraliste et des démarches comparatives argumentées qui justifient les choix des cas et des méthodes retenus. Dit autrement, il s’agit de présenter une lecture critique de la façon dont est pensé le droit constitutionnel à travers différentes expériences. Le but recherché est d’éclairer le droit constitutionnel français de même que les mutations constitutionnelles liées à l’intégration européenne et à la globalisation juridique.

Cet ouvrage n’est pas un manuel mais plutôt un guide de réflexion illustré par des cas d’étude. Selon les choix de la comparaison, ce sont différentes manières de concevoir la matière constitutionnelle qui prennent forme. Le droit constitutionnel apparaît dans son hétérogénéité.

Cette édition revue et augmentée intègre les grands bouleversements de cette dernière décennie. Le plus frappant est la fin d’une représentation monolithique de la globalisation et de la convergence des droits constitutionnels. Le constitutionnalisme est désormais accompagné de multiples adjectifs qui montrent les difficultés à le cerner dans un contexte qui inclut des expériences bien au-delà de l’horizon occidental et atlantique. Loin de la figure de la science auxiliaire dans laquelle elle a été enfermée, la comparaison des droits est aujourd’hui indispensable : elle offre concepts et outils pour comprendre le constitutionnalisme tout en évitant d’aplatir la réalité constitutionnelle ; elle donne à la théorie constitutionnelle une base empirique.