La Chine a adopté le 7 novembre 2016 une loi controversée sur la cybersécurité. L’objectif proclamé de la nouvelle loi est de protéger les internautes et de minimiser les fraudes. Plusieurs observatoires des droits de l’homme se sont notablement prononcés contre la loi, exprimant d’importantes préoccupations. En particulier, selon les critiques, la nouvelle loi renforce les lois sur la censure, interdisant la publication de contenus allant à l’encontre de la «fierté / l’honneur national», mettant en péril «l’ordre économique ou social» ou visant à «renverser le système socialiste». La nouvelle loi exige en outre que les entreprises surveillent et signalent des «incidents de sécurité réseau» vagues et stockent certaines informations personnelles des utilisateurs. Selon le Guardian, des sociétés étrangères pourraient avoir besoin de céder certaines propriétés intellectuelles et d’aider les organismes de sécurité en échange de l’accès au marché.

Pour plus d’informations, consultez les liens suivants: The Guardian  Jurist Le Monde