Le Canada et l’Union européenne ont convenu d’un nouveau système de règlement des différends commerciaux destiné à remplacer provisoirement l’organe d’appel de l’OMC, qui risque de s’effondrer. Au cours des deux dernières années, le président des États-Unis, Donald Trump, a toujours bloqué le remplacement des juges sortants. Alors que deux des trois juges restants doivent prendre fin leur mandat en décembre, il ne reste que quelques mois avant que l’instance ne soit plus en mesure de prendre en charge de nouvelles affaires – un minimum de trois juges étant nécessaire.