Après la protestation internationale généralisée qui a suivi les nouvelles peines codifiées le mois dernier à Brunei en vertu d’une interprétation sévère du droit islamique, à savoir des exécutions par lapidation de personnes reconnues coupables d’adultère et de relations homosexuelles, le sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah, a annoncé le 5 mai 2019 poursuivre un moratoire dans les faits sur de telles exécutions.

Pour plus d’informations, voir : NYT  Le Monde